S'ACCEPTER TEL QUE L'ON EST

12 avril

Dans cette société où tout est jugé, l'apparence, les opinions, les choix, les différences... Le poids est un sujet qu'il est encore plus. Dans cette société où les femmes doivent toutes se ressembler et où il existe un idéal... Être trop mince ça dérange.


J'ai toujours été très mince, voir maigre étant petite. Et j'en ai toujours souffert. J'en souffre encore. Quand tu es enfant, ça passe, les gens n'en font pas toute une histoire. Quand tu entres dans l'adolescence, là ça commence à faire parler... "T'es anorexique ?" "Manges un peu !" "Sac d'os" "On dirait une gamine"  "Sale maigre"... (Je pourrais continuer encore longtemps.) C'est ce que j'entendais environ une fois par jour. Chaque jour, c'était le même supplice. J'avais le droit à ces propos à l'école, par mes proches, mes amis, des inconnus. Chaque jour, mon obsession devenait de pire en pire. Car oui, j'en ai fait une obsession. A force d’entendre parler de mon poids à chaque conversation, c'est devenu une obsession.

"Manger plus, grossir, ne pas écouter les autres, grossir, se créer une barrière pour ne plus être blessée, ne pas pleurer..."



Mon rituel chaque matin lorsque je devais m'habiller, était de me regarder sous toutes les coutures en me disant "Mon dieu, t'es vraiment horrible. T'es trop maigre". Je ne m'aimais pas. En fait je ne m'aimais plus, à cause des autres. Je me détestais et je me rabaissais moi-même chaque jour.  A force je ne me voyais plus comme "Amandine", je me voyais plutôt comme "la fille maigre". Je ne voyais plus ce que j'aimais chez moi, je voyais seulement ce que je détestais. J'ai fini par me détester entièrement.

Et si j'étais atteinte d'une maladie ? Et si leurs propos me blessaient ? Et s'ils me faisaient du mal ? Je me demande si toutes ces personnes qui se permettaient de me juger se sont déjà posé ne serait-ce qu'une seule de ces questions.



Alors un jour, ça a été la goutte d'eau. La réflexion de trop. J'ai pleuré tout ce que je gardais en moi depuis mon enfance, et j'ai décidé de m'aimer. Telle que je suis. Avec mes défauts. Avec mon poids, mon nez trop long, mes petites cernes, mes vergetures. Après tout, pourquoi nous devrions être comme tout le monde ? Pourquoi devrions-nous tous se ressembler ? Qui a décidé qu'il y avait un idéal ? Un corps parfait, pas trop grosse, pas trop maigre, de la poitrine mais pas trop, des fesses mais pas un "gros cul", pas de cellulite ni de vergetures... Cela n'existe pas.


Mon corps, c'est mon moyen de locomotion sur cette Terre. C'est grâce à lui que je peux vivre, marcher, nager, rigoler... C'est le mien, pas celui des autres. C'est moi. Il me ressemble, il est ma personnalité, mon enveloppe physique. Alors pourquoi les autres m'empêcheraient de l'aimer ?


Certes, j'ai encore du boulot, mais j'en aurai toute ma vie. Le corps change, il peut connaître la grossesse, les épreuves, le temps. Mais si je l'accepte tel qu'il est, je suis prête à le faire pour toujours. Tant pis s'il change, je ferais tout pour être bien. Je m'engage à manger sainement, à faire du sport, à prendre soin de mon esprit. Et à accepter le changement. Personne ne peut le faire à ma place.

Et puis si les autres ne l'acceptent pas, si je ne leur plais pas, c'est leur problème, pas le mien. J'ai remarqué que les personnes qui se permettent de juger les autres, sont celles qui ne s'aiment pas elles-même. Si elles jugent notre apparence, c'est qu'elles jugent la leur.

"Une personne qui ne s'aime pas pourra difficilement aimer les autres."


Alors, pour devenir la personne que nous rêvons d'être, avec le corps parfait dont nous rêvons, la première étape est de s'accepter tel que l'on est, d'aimer ce que l'on est, et d'effacer la mauvaise image que nous avons de notre physique. Et si vous êtes bien dans votre peau, que vous soyez fort, mince, petit ou grand, les autres le sentiront et ils ne pourront que vous trouver resplendissant, car vous dégagerez le bien-être et la confiance en vous.


Chaque détail, chaque défaut, fait de nous ce que nous sommes et c'est ce qui nous rend unique !


Amour,




Ce que je porte :
Mum jean Pimkie  Haut fleuri H&M ▾ Chapeau H&M

ARTICLES SIMILAIRES

30 COMMENTAIRES

  1. Salut !
    J'ai moi même eu cette période où je me haïssais, au point de me faire vomir... Mais après cette période, j'ai commencé à m'aimer, à m'adorer et maintenant aucune remarque ne m'atteint car je veux trop protéger ce bien-être, une des choses les plus précieuses du monde.
    Cependant, j'ai l'impression que seulement les personnes d'au moins 19 ans ont ce déclic, car absolument personne dans ma classe ne s'aime tel qu'il est sauf moi, et je trouve ça dommage, de gaché son adolescence pour une histoire de corps que tu devrais aimer car tu vas être avec lui jusqu'au dernier souffle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super que tu ai réussi à t'aimer ! Comme tu dis quand on est encore dans l'adolescence on se préoccupe trop de ce que pense les autres, et on ne pense plus à soi, c'est dommage... !

      Supprimer
  2. Pas toujours facile dans notre societe de trouver sa place , de savoir qui on est et de s'assumer tel que l'on est. Il faut parfois du courage mais c'est toujours gagnant de le faire ! merci pour cet article qui nous rappelle ce qui est important

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vraiment difficile avec ce jugement permanent ! Avec plaisir :D

      Supprimer
  3. Je dit oui oui oui ! Merci pour ce bel article ! On a tendance trop souvent à penser à comment une personne ronde peut souffrir du regard des autres sur son poids, mais on ne parle pas assez souvent de ces personnes minces qui peuvent aussi connaître ce complexe. Pour ma part, depuis le début de l'adolescence j'ai des problèmes de poids. Ayant été pendant longtemps boulimique et dépressive, je passais constamment de la grosse perte de poids, à la grosse prise de poids. J'ai beaucoup fait souffrir mon corps... Je ne m'acceptait pas du tout, je voulais à tout pris être mince pour plaire à tous le monde, pour qu'on arrête de me faire des remarques. Mais aujourd'hui, même si la boulimie et la dépression est loin derrière moi, je suis devenue très anxieuse et je re-commence un peu à perdre cette confiance en moi et à me détester. J'ai pris un peu de poids ces derniers temps et je reçoit souvent des remarques de mes proches du genre : "ah mais t'es grosse", "arrête de manger Mcdo", "c'est pour ta santé qu'on dit ça". Sauf qu'ils ne savent pas que l'année dernière j'ai passée plusieurs semaines à me tuer au sport, que j'en suis tombé malade, que depuis je mange plus healthy et que je ne mange jamais voir très rarement de fast-food. Je pense que mon corps est comme ça, que j'ai des formes et que je devrait plutôt les accepter avant de chercher à tout prix à les perdre :) La confiance en soi c'est important.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je suis très heureuse que mon article t'ai plu ! C'est vrai qu'on parle énormément du surpoids mais pas de ceux qui au contraire n'arrive pas à en prendre, alors que cela fait aussi mal ! En effet tu as eu un dur passé également, mais tu as réussi à t'en sortir c'est super ! Comme tu dis cela dépend de notre morphologie, chacun à plus tendance à grossir ou maigrir, mais l'important c'est d'être bien avec soi-même ! Gros bisous ♥

      Supprimer
  4. Coucou, ton témoignage m'a énormément touché. Je peux tout à fait comprendre ce que tu ressens, les gens peuvent être si méchants parfois, surtout durant l'enfance. Sur tes photos tu es belle, resplendissante même. Tu as bien eu raison de jeter les mauvais commentaires à la poubelle, les personnes qui dénigrent ne sont pas mieux dans leur corps que toi. Ils sont parfois aussi malheureux, ça les fait se sentir puissant de commérer sur les autres. C'est affligeant, mais moi même j'ai été dans ce cas là ( j'ai aussi été une commère comme les collégiens de mon âge ) avec le temps on grandit et on apprend à s'accepter, c'est une bonne chose.
    Tu es magnifique, tu es toi et c'est la plus belle forme d'acceptation qui soit.
    Bisous ma belle :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce joli mot, c'est super gentil ! Je pense qu'on a tous été plus ou moins des "commères" au collège, avec l'influence des autres, et à cet âge là on ne se rend pas forcément compte de la répercutions de nos paroles. C'est pour ça qu'il faudrait beaucoup plus en parler aux plus jeunes, mais ce n'est pas facile dans cette société !
      Merci encore ♥

      Supprimer
  5. Très bon article. Je suis pour s'aimer. Mais c'est un pas pour certain difficile à commettre ? Pourquoi ? A cause des publicités tellement pourries et tellement "belles" (genre trop idéal).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Oui exactement, la télé et les pubs ne nous aident pas !

      Supprimer
  6. Hello,
    Ton article est très touchant. Je trouve ton témoignage émouvant. Je déteste le fait que cette société nous impose des diktats. On n'a pas besoin de rentrer dans un moule. Le plus important c'est d'être heureux. Le plus important c'est de nous aimer nous-même.
    Merci pour ce magnifique article.
    Ps: tes photos sont magnifiques!
    Tia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as tout à fait raison ! Je suis heureuse que mon article t'ai plu, merci beaucoup ♥

      Supprimer
  7. Ton article est très bien écrit :)
    Comme toi j'ai toujours pu manger sans grossir, mais je ne me souviens pas avoir été trop embêtée avec ce genre de remarques heureusement. En tout cas, tu as une belle mentalité, tu peux être fière de toi et de ton corps !
    PS : J'adore le shooting, le décor extérieur, ta tenue, c'est superbe ! TU es superbe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, c'est très gentil ! Tant mieux si tu n'a pas été embêtée, c'est le principal ♥

      Supprimer
  8. Très bon article ! Avec un thème qu'il est bon d'aborder dans notre société actuelle
    J'ai connu les mêmes remarques plus petite.. C'st drôle de voir comme les critères de beauté font que souvent les personnes se permettent beaucoup plus de critiquer quelqu'un de mince sans penser que cela peut être aussi méchant qu'avec quelqu'un de plus enrobé, je trouve.
    Mais je pense que très jeune J'ai compris comment passé outre cela et m'aimer comme je suis.
    Certe les critères qu'on nous impose ne me rendent pas la tâche simple non plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui exactement, on pense que quand quelqu'un est mince cela ne la touche pas alors que l'on ressent pareil qu'une personne en surpoids... C'est super que tu ai réussi à ne pas en prendre compte ! ♥

      Supprimer
  9. Il est vraiment pas facile de se faire ça place quand on pense être déferrent quelle que soit cette "différence" . J'ai mis 26ans a mi faire .²

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est dur... Il n'est jamais trop tard, l'important c'est d'y arriver :)

      Supprimer
  10. De toute façon, quelque soit notre physique il y aura toujours quelqu'un pour nous faire des réflexions, malheureusement. C'est très triste car il y a vraiment un "type idéal" dans notre société et celui ci est inatteignable pour 99% d'entre nous, tout simplement parce que nous ne sommes pas génétiquement programmés pour y ressembler.
    Alors j'adore ton article qui est un vrai appel à s'aimer soi-même ! Car les autres ne le feront certainement pas pour nous, ça c'est certain. Et comme tu le dis si bien à la fin, si tu t'aimes toi-même, tu auras l'air d'avoir confiance en toi et tu rayonneras, et les autres verront ta beauté :)
    Bravo d'avoir réussi à mettre de jolis mots sur ce sujet !
    Léa
    www.savourelavie.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, on aura toujours droit à des jugements !
      Merci beaucoup je suis ravie que mon article te plaise !
      Des bisous :)

      Supprimer
  11. Je suis d'accord avec toi, il faut absolument nécessaire de s'accepter ! Merci pour ton super article 😀

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour ce bel article Amandine, tes mots sont vraiment magnifiques et remplis de bienveillance, ça fait du bien ! C'est drôle d'ailleurs parce qu'il y a à peine quelques jours, j'ai eu une longue discussion sur le même sujet avec une amie qui porte le même prénom que toi haha :)
    Je crois que je ne comprendrai jamais la nécessité de juger tout et tout le monde, d'autant plus que très souvent, ce sont les jugements que l'on reçoit qui nous créent des complexes. Notre corps ne regarde personne d'autre que nous. Après tout, c'est nous qui le voyons tous les jours et qui vivons avec, et je pense que le plus important, c'est qu'il soit en bonne santé et que l'on se sente bien dans notre peau ! :) Cela devrait être la priorité d'ailleurs, et la morphologie n'a rien à voir là-dedans !
    Encore bravo pour cet article !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci je suis ravie qu'il te plaise ! Ahah, les coïncidences, j'adore :D
      Oui comme tu dis c'est à cause de ceci parfois que nous sommes complexé alors que l'on ne l'était pas avant.
      Merci, des bisous !

      Supprimer
  13. Ton article est tellement inspirant ! J'ai encore beaucoup de mal à m'accepter tel que je suis, c'est pour cela que je ne m'affiche pas sur les réseaux sociaux, mais j'essaie de tout faire pour pouvoir enfin m'accepter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'avais du mal au début, mais je me suis qu’après tout c'est ce que j'étais alors tant pis si ça ne plaisait pas ! Tu peux y arriver ma belle ! Gros bisous

      Supprimer
  14. Je connais cela en sens inverse. J'ai trop de poids et cela dérange tout le monde même les médecins qui ne cherchent pas plus loin et mettent tous les maux sur le poids... Le mieux plais toi, c'est l'essentiel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peu importe notre morphologie nous aurons toujours droit au jugement de toute façon.. Alors oui, aimons-nous ! :)

      Supprimer
  15. Comme ton Instagram, ton texte est plein de sensibilité. Bravo pour arriver à exprimer tout ça et surtout pour t'accepter telle que tu es. C'est tellement difficile de ne pas juger notre image dans une ère où tout doit sembler parfait, surtout avec les réseaux sociaux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Oh oui c'est très difficile, mais cela nous libère tellement après ! Des bisous

      Supprimer